Courrier à Mme la Préfète au sujet de la disparition de l’antenne de la DDT des Aix d’Angillon

Madame la Préfète,

Vous avez bien voulu m’informer de votre décision d’interrompre l’activité du site de la Direction départementale des territoires des Aix d’Angillon. Je vous en donne acte.

J’observe une nouvelle fois que la parole de l’Etat dans ce département n’engage que ceux qui y croient en l’occurrence plus personne !

Lors du regroupement aux Aix d’Angillon des services de l’ex DDE implantés dans le nord du département les assurances les plus formelles avaient été données que ce mouvement serait pérenne afin que soit maintenus dans une relative proximité les services indispensables aux élus et aux habitants. On voit ce qu’il en est advenu…

Mais on se rassure, car à chaque intervention publique des représentants de l’Etat on nous affirme que celui-ci s’attache à accompagner « au plus près » les habitants et leurs élus dans leurs démarches quotidiennes. L’expression « au plus près » s’inspire sans doute des équations relativistes d’Einstein. Dès lors relégués aux confins de l’Univers administratif, les Maires du Cher nord pourront utiliser les antennes du Radiotélescope de Nançay pour communiquer avec la Préfecture de Bourges… A moins que comme Donald Trump on tweete les permis de construire en 140 signes !!!

Quand l’Etat « fout le camp », la Démocratie lui emboite le pas comme on l’a toujours vérifié.

Je vous prie d’agréer, Madame la Préfète, l’expression de ma haute considération.