Réforme des ZRR : le Gouvernement s’acharne pour le Pays-Fort

Après le difficile combat mené pour la réintégration du Pays Fort dans les Zones Défavorisées Simples et le dispositif des aides spécifiques (ICHN) qui s’y attachent, voici que ce malheureux territoire est confronté à une nouvelle attaque de ceux qui manifestement souhaitent sa perte.

Comme l’ensemble des parlementaires j’ai reçu il y a quelques jours un courrier de Monsieur Baylet, Ministre de l’aménagement du territoire de la ruralité et des collectivités territoriales, faisant le point sur la réforme, dont il a pris l’initiative, du dispositif des Zones de Revitalisation Rurales (ZRR), entrée en vigueur en 1995 à l’initiative de Charles Pasqua.

Pour le Pays Fort et pour plus d’une centaine de communes du Cher c’est un nouveau désastre puisque ces territoires sont désormais exclus du dispositif ZRR et des avantages qui s’y attachent. C’est sans doute ce que le gouvernement appelle une politique ambitieuse en faveur du monde rural…

Aussitôt informé, j’ai pris l’attache de la Préfète du Cher Madame Nathalie Colin, pour obtenir des explications et évoquer les perspectives d’une réaction concertée afin de tenter de ramener le gouvernement à la raison.

La Préfète a décidé de réunir les parlementaires lundi 20 mars pour faire le point… on verra donc !

Les ZRR ont été créées pour apporter un soutien concret aux espaces ruraux les plus fragiles. Un nombre important de dispositions techniques favorables au développement économique et social composent ce dispositif. Pour notre malheur (!) le Gouvernement a chargé deux parlementaires de réfléchir à une réforme du dispositif des ZRR et de proposer des améliorations. Pour le Cher le résultat de ce travail est… calamiteux.

Cette situation est évidemment inacceptable et une mobilisation massive et déterminée apparaît indispensable pour faire plier le Gouvernement et ramener un peu de bon sens dans la gestion politique de la ruralité, laquelle n’a jamais été aussi maltraitée.