Actualités locales

Quand Jean-Pierre Raffarin soutient Juppé…

Jean-Pierre Raffarin, en réunion à Bourges hier soir pour soutenir Alain Juppé, déclare que « ce dernier n’a jamais pratiqué la langue du clivage, mais celle du rassemblement et du sérieux ».

Cela me renvoie à Raffarin Premier ministre en 2002 ; j’étais Député.
On s’attendait à la remise en cause immédiate des 35 heures comme on s’y était engagés dans les campagnes présidentielles et législatives. On était prêts.
Mais que dit Raffarin aux Députés médusés ?
« Je veux vous proposer d’adopter dans l’urgence une loi forte destinée… à rendre obligatoire le clôturage des piscines privées pour éviter les noyades accidentelles !!! »
Louable intention…

Mais par contre, ce sont les entreprises françaises qui se sont noyées et les emplois qu’elles portaient avec, car Raffarin n’a pas touché aux 35 heures contrairement aux engagements pris !

J’en ai encore honte et je sais que malheureusement la cohorte hétéroclite des « apaisés » de tous bords qui soutiennent Juppé va prendre le même chemin avec les mêmes résultats.

Réunion au Ministère de l’agriculture avec les viticulteurs

Jeudi 4 aout après midi , réunion au Cabinet du Ministre de l’Agriculture avec les responsables viticoles du Sancerrois pour examiner à nouveau la question des droits de plantation et de détournement de notoriété , sur fond d’arrachage de vignes…

S’il n’est pas question de donner dans l’euphorie on note cependant une inflexion dans l’approche du sujet par l’administration . Il faut persévérer, mais on peut faire confiance à la détermination de nos vignerons .

Réunion Minagri viticulture  4 aout

Courrier adressé à Stéphane Le Foll sur les difficultés auxquelles sont confrontés les agriculteurs

aneMonsieur le Ministre,

J’ai l’honneur d’appeler votre attention sur les très importantes difficultés auxquelles les agriculteurs céréaliers du Cher et plus précisément de ma circonscription, vont être confrontés du fait des très mauvaises conditions climatiques qui ont sévi au printemps, voire même en cette période de moissons (pluies et graves inondations).

Il est encore trop tôt pour poser un bilan précis de la campagne en cours, mais d’ores et déjà on observe une diminution générale de près de 30% des rendements en orge ainsi qu’une dégradation de la qualité qui rend la récolte impropre à l’activité brassicole et même très souvent à l’alimentation animale. Le colza est affecté d’une importante chute de rendement. Il en va de même pour les blés dont le volume de production a baissé d’au moins 30%.

Il est donc clair qu’une crise se dessine dans l’activité céréalière du fait des problèmes de trésorerie qui vont apparaître dans les exploitations.

En savoir +

Train Paris -Nevers mon courrier au Président de la Région Centre Val de Loire

Monsieur le Président,

A l’occasion de la cérémonie d’inauguration du nouveau quartier des Vieilles Vignes à Boulleret samedi dernier 30 avril, je me suis adressé à vous lors de mon intervention, pour appeler votre attention sur les fortes inquiétudes que suscite le devenir de la ligne SNCF Paris-Nevers.

L’atomisation des responsabilités sur cette ligne génère une grande fragilité et c’est pourquoi le Conseil Régional dont vous assurez la présidence a un rôle majeur à jouer.

En effet les gares qui desservent les bassins de vie situés au nord et à l’est du département du Cher sont situées dans le Loiret (Montargis et Gien) et dans la Nièvre (Cosne et Nevers).

L’échelon régional que vous représentez est donc le seul à même de préserver les intérêts des habitants du Cher. Les lois de décentralisation vous confèrent d’ailleurs cette responsabilité.

Avec mes collègues parlementaires du Loiret et de la Nièvre, toutes tendances politiques mises à part, nous avons à plusieurs reprises saisi la direction de la SNCF ainsi que les Ministres des Transports des problèmes de fonctionnement de la ligne Paris-Nevers-Clermont.

Mais dans la situation présente il nous est difficile d’empiéter sur les compétences régionales même si nous sommes, bien sûr, prêts à soutenir votre action.

La défense des usagers de la SNCF résidant entre Montargis et Nevers, le maintien de l’activité économique et touristique dans cette zone, impliquent une action déterminée du Conseil Régional ce dont personne ne doute.

Je vous remercie de votre attention et je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Réunion du Groupe vititulture de l’Assemblée Nationale du 1er mars 2016

La réunion du groupe d’étude Viticulture  s’est déroulée selon l’ordre du jour suivant :
• Audition de M. Pascal Bobillier-Monnot, directeur de la CNAOC sur le chantier de simplification de la législation viticole par la Commission européenne.
• Présentation de la proposition de résolution de Mme Marie-Hélène Fabre
• Point sur le Tour de France
Invité à s’exprimer sur les nouvelles mesures prises par la Commission européenne en vue de simplifier la législation viticole, M. Pascal Bobillier-Monnot, directeur de la CNAOC, a rappelé le contexte économique dans lequel s’inscrivait cette réforme : les chiffres des exportations indiquent que la France ne progresse pas en volume mais en valeur grâce à son système vitivinicole basé sur les AOC et la valeur ajoutée de sa production.

En savoir +